Tractopelle

Nous sélectionnons des tractopelles correspondantes aux besoins de vos chantiers. Nous proposons des engins parfaits pour le BTP :

  • Pour vos chantiers de terrassement (et de travaux publics) : perçage du terrain, tranchées, rupture de l’asphalte et le transport de vos gravats ;
  • Pour vos interventions sont possibles dans les espaces restreints ;
  • Mais aussi pour vos chantiers de construction : démolitions, ramassage de déchets… ;

Qu’est ce qu’un tractopelle ? Définition

Le tractopelle est un engin de génie civil. C’est un outil polyvalent utilisé dans les chantiers pour les travaux de terrassement (creusement et extraction) et en agriculture. Un tractopelle est l’assemblage d’un tracteur ou bien d’un chargeur sur pneus avec une pelle hydraulique. Cet engin n’a pas la capacité de mouvoir sa cabine indépendamment de ses différents outils (godet, vérins…).

La chargeuse-pelleteuse est aussi bien utilisée dans le secteur économique du bâtiment (BTP), dans les travaux publics (TP) qu’en agriculture. L’achat d’un tracto puis la sélection de ses outils, doit dépendre des futurs travaux réalisés.

Ce matériel est appelé différemment selon les régions : « trax » en Suisse et « pépine » au Québec. Il est important de dire que le terme « chargeuse-pelleteuse » en est le synonyme.

Cet engin a été créé par Joseph Cyril Bamford fondateur de JCB.

Quel est le prix d’un tractopelle neuf et d’occasion ?

Un tractopelle neuve coûte entre vingt-mille (20 000 €) et cent mille (100 000 €) euros hors taxes. Le choix des différents outils (godet, vérins…) influence le prix final de l’engin. D’occasion un tractopelle coûte entre cinq milles (5 000 €) et cinquante milles (50 000 €) euros.

Un devis doit donc prendre en considération les outils pour donner une idée précise de la somme finale à dépenser. En conclusion, plusieurs facteurs comme le type de tractopelle (tractopelle rigide, tractopelle articulée ou mini-tractopelle) ou les outils influencent aussi son prix.

Attention, l’achat d’un engin neuf est toujours plus sûr. Plusieurs marques sont plébiscitées : les tractopelles Case (580 sle, 580 g, 580 super, case 590), les tractopelles JCB (jcb 1cx  jcb 4cx  jcb 2cx  4cx eco  3cx eco), les tractopelles Caterpillar (444f, 432), New Holland ou Hydrema.

Les tracto d’occasion sont évidemment moins couteux mais régulièrement livrés avec des anomalies. Ces problèmes vont entraîner des surcoûts importants lors des réparations. C’est pourquoi plusieurs vérifications doivent être réalisées pour l’achat d’un tractopelle d’occasion :

  • Faire fonctionner l’engin : rouler, utiliser les différents outils…
  • Examiner la mécanique, les modules importants et le moteur
  • S’assurer que la vérification périodique d’utilisation a été effectuée
  • Contrôler les fiches d’entretien passées

Comment louer un tractopelle (ou chargeuse-pelleteuse) ?

La location d’un tractopelle doit se faire avec une entreprise de confiance. Nous vous recommandons de vous tourner vers les bailleurs locaux sûrs dont le matériel est exploité par plusieurs entreprises du secteur. Certaines proposent des conducteurs pour vous accompagner dans vos chantiers.

Quels sont les outils et les accessoires des tractopelles ?

Les tracto peuvent réaliser différents types de travaux allant du transport, à la destruction au terrassement. Pour réaliser ces opérations, plusieurs instruments sont utilisés notamment par les ouvriers :

  • Godet : il en existe de plusieurs tailles et de plusieurs sortes. Tel que les godets de curage, les godets de curage orientable et inclinable, godet largeur, godet râteau, godet à grappin et le godet malaxeur. Certains godets bénéficient d’attaches rapides vous simplifiant vos chantiers.
  • Chenille : Il existe plusieurs types de chenilles en caoutchouc. Certaines sont composées de crampons plus généreux ajustés aux travaux intensifs des pros. Certaines chenilles dites « renforcées » peuvent être adaptées à une utilisation plus douce (pour les particuliers).
  • Rampes : Les rampes sont majoritairement fabriquées en aluminium. Les rampes peuvent être courtes, adaptées aux charges lourdes, anti-dérapantes ou bien larges pour la logistique. Ces dernières serviront notamment à garer vos engins dans vos camions, pour ensuite les déployer sur site.

D’autres instruments sont aussi utilisés :

  • Brise roche hydraulique
  • Epareuse, Gyrobroyeur
  • Motoréducteur, Tarière, Vrille
  • Trancheuse de sol
  • Pouce de manutention, doigt mécanique, doigt hydraulique
  • Fourche à palette, tablier à fourches à palette et lève palette (levage)
  • Pince de tri, rotateur hydraulique, pince de démolition
  • Pince à bois, rotateur hydraulique fixe
  • Barre tronçonneuse d’élagage
  • Plaque vibrante hydraulique
  • Fraise hydraulique

A quoi peut servir une chargeuse-pelleteuse ?

Avec un chargeur frontal et une pelle arrière, il peut effectuer une variété d’opérations et est essentiel dans un lieu de travail multilingue. Le chargeur frontal vous permet de déplacer et de charger toutes sortes de matériaux, tandis que la pelle arrière et les bras articulés vous permettent de percer, creuser et nettoyer les débris. Les chargeuses-pelleteuses sont présentes sur tous les chantiers de construction et de glissement de terrain, mais sont également largement utilisées dans le monde agricole.

L’arrière peut être équipé d’un marteau perforateur, de trépans, d’un ripper, et même d’un brise-roche hydraulique qui peut percer des obstacles et des terrains. Des fourches à palettes, un godet ou différents types de d’outils d’élevage peuvent être placés à l’avant pour soulever de fortes charges ou pour ramasser les débris.

Compte tenu de ses capacités multitâches, il est préférable de comprendre pourquoi la pelle rétrocaveuse est la machine phare de l’industrie de la construction. 

Histoire de l’engin

Les premiers engins agricoles et de chantier apparaissent aux Etats-Unis et au Royaume-Uni dès la fin de la Seconde Guerre mondiale. L’objectif était de répondre aux différents impératifs économiques : relance du pays, reconstruction, performance industrielle pour nourrir tous les citoyens… C’est donc en 1953 que JCB développe la première tractopelle en mêlant une chargeuse et une pelleteuse.  

Toutes les locations sont régies par la convention collective nationale métropolitaine des entreprises de la maintenance, distribution et location de matériels agricoles, de travaux publics, de bâtiment, de manutention, de motoculture de plaisance et activités connexes, du 23 avril 2012.