3CX SUPER  fiche technique

Hauteur transport3,61 mètres
Largeur arrière châssis2,36 mètres
Poids en ordre de marcheBalancier monobloc 7370kg / balancier télescopique et benne 6XL avec fources 8070kg
Puissance moteur85Cv (63kW) / 92Cv (68,5kW) /  102Cv (75kW)
Profondeur de fouille maximale5,46 mètres
CarburantDiesel
Tableau, fiche technique des 3CX

Vidéo de présentation du 3CX

JCB 3CX PDF

Notre avis sur le tractopelle JCB 3CX

D’aussi loin que je me souvienne, JCB a toujours équipé sa gamme de chargeuses-pelleteuses de moteurs diesel Perkins. En fait, c’était l’un des plus gros clients de Perkins et il y avait beaucoup d’histoire là-dedans. Puis Caterpillar a racheté Perkins. JCB ne voulait pas se retrouver lié à Caterpillar (son principal concurrent). La marque a décidé de concevoir et de construire ses propres moteurs pour ses propres machines. Il a choisi la société britannique Cosworth pour concevoir un tout nouveau moteur turbo-diesel Tier 4. Le résultat de cette collaboration est le moteur EcoMax quatre cylindres turbo-diesel Tier 4 à injection sous le capot de la JCB 3CX.

Ce 3CX est équipée d’un godet frontal quatre en un, conçu par JCB (avec des fourches à bascule), d’un balancier extensible monté en usine avec un attelage rotatif Norm Engineering et d’un godet d’ébarbage extensible OZ de 1,2 m de large. Il a une profondeur de creusement maximale de 5,46 mètres. A mon avis, il est parfaitement équipé pour un entrepreneur.

Si la vue d’ensemble de la 3CX ne vous met pas la puce à l’oreille, ce qui se trouve sous les capots et dans la cabine le fera certainement. Les avancées technologiques, innovantes et ergonomiques nous rappellent pourquoi JCB détient 50% du marché mondial des tractopelles.

DANS LA CABINE

L’opérateur bénéficie d’une visibilité totale à 360 degrés. En effet, les vitres teintées, et les commandes montées sur le siège permettent aux utilisateurs de manœuvrer la machine facilement. Le volant peut être tourné de trois façons différentes.

La manipulation de cette machine est vraiment simple et sans effort. Tous les autres fabricants auront du mal à rattraper JCB dans un avenir proche. Pour utiliser le godet, il y a une pédale d’accélérateur au sol et une poignée tournante à trois vitesses sur le tableau de bord. Lorsqu’elle est activée, la vitesse maximale constante de 40 km/h est atteinte grâce au moteur de 109 ch conçu par Cosworth et à la transmission hydrostatique.

Assis sur le siège de l’opérateur, vous disposez d’un joystick quatre en un sur le côté droit qui commande le levage, l’abaissement, le vidage et la foule du godet avant, mais, en appuyant rapidement sur le levier de déverrouillage du siège et sur un bouton pour passer en mode « pelleteuse », vous pouvez vous retourner en quelques secondes et être prêt à creuser. Nous n’avons pas l’espace nécessaire pour décrire tous les attributs de cette machine, mais disons simplement que toutes les options imaginables sont disponibles, à l’exception de Foxtel Sport.

Un seul bémol… bien que les rétroviseurs conviennent, j’aimerais que cette machine soit équipée d’un jeu de rétroviseurs bombés plus grands.

SOUS LE CAPOT du JCB 3CX

Ces machines ont non seulement un look fantastique dans leur livrée rétro, mais elles sont également très performantes. Les moteurs JCB EcoMax développent une puissance de 109 ch (81 kW) et un couple massif de 516 Nm, sans filtre à particules ni AdBlue.

« Ce moteur va placer la barre très haut dans le secteur pour ses qualités environnementales, dépassant toutes les normes australiennes en matière d’émissions et de particules diesel « , déclare Glenn Mcleod, chef de produit national pour les tractopelles JCB qui nous a fait découvrir le 3CX. « Il offrira un large attrait aux opérateurs et aux collectivités locales qui se dirigent rapidement vers les meilleures pratiques en matière de santé de l’environnement et de réduction de la consommation de carburant. »

Il a été démontré que ce moteur offre un rendement énergétique jusqu’à 10 % supérieur à celui du modèle Tier 3 actuel sur les modèles JCB 3CX existants. Tous les contrôles d’entretien et de pré-démarrage du moteur peuvent être effectués avec les bras de la chargeuse fermement plantés sur le sol. Il n’est pas nécessaire de soulever et de soutenir les bras.

Cependant, si nécessaire, le capot peut être ouvert, les bras peuvent être soulevés, les capots du moteur peuvent être facilement retirés, et presto ! Tout est là pour un accès ultra facile. Les filtres à carburant, la jauge d’huile, le réservoir auxiliaire du radiateur, le filtre à air et la trousse à outils sont facilement accessibles depuis le côté gauche et une position. Le voyant d’huile hydraulique est également situé sur le côté gauche. Le réservoir de carburant en polypropylène et le réservoir d’huile hydraulique sont situés en toute sécurité entre les roues avant et arrière.

SUR LE TERRAIN

J’ai eu peu d’occasions de tester le 3CX en mode de travail complet, car il était déjà vendu et détaillé. Avec la conversation « Vous la salissez… vous la détaillez  » que nous avons eue plus tôt bien ancrée dans mon esprit, je me suis senti chanceux de pouvoir la faire rouler dans la cour de JCB Brisbane et de m’amuser.

Le fonctionnement de l’hydraulique sur le godet avant s’est avéré très souple, sans aucune perte de puissance hydraulique lors de l’exécution de plusieurs opérations à la fois. La machine se déplace à 40 km/h sur le sol, mais nous n’avons pas pu nous en approcher pendant l’essai en raison de la zone d’essai restreinte. Le bras de la pelle rétrocaveuse est un plaisir à utiliser, avec le bras de godet extensible qui vous donne plus de 5 m de profondeur de creusement. L’attache rapide rotative ouvre toutes sortes de possibilités, avec la rotation multidirectionnelle permettant plus de positions du godet que le Karma Sutra.

Je ne peux que décrire la 3CX en mode creusement comme étant douce et sans effort, confortable et techniquement avancée. Le siège peut être positionné pour fonctionner à 45 degrés, et la machine peut être déplacée à la fois vers l’avant et vers l’arrière sans avoir à tourner le siège vers l’avant ou vers l’arrière, en appuyant sur un interrupteur prioritaire.

LA LIGNE DE FOND

« La chargeuse-pelleteuse est ce qui a permis à JCB de s’imposer dans l’industrie des machines, et nous avons la chance de pouvoir mettre la main sur 10 % des modèles produits », déclare M. McLeod. 

L’excellence des performances et le confort de l’opérateur sont ici le nec plus ultra. Personnellement, je pense qu’il devrait y avoir une limite d’âge pour ceux qui veulent s’en servir… Personne ne devrait s’en servir à moins d’avoir accumulé 5 000 heures de dur labeur et fait son apprentissage sur des déchets avant de mettre la main sur l’une de ces beautés. Ils seront gâtés pour la vie et ne voudront jamais revenir en arrière en raison du faux sens de la réalité rencontré en utilisant cette machine. Je donne deux pouces à cette chargeuse-pelleteuse JCB !

Sommaire